Menu Fermer

Terre plate : le problème de la Lune (1)

Le concept de Terre plate pose tellement de problèmes liés à la Lune qu’il faut bien plusieurs articles pour en venir à bout. Aujourd’hui nous allons nous attaquer à un sujet cher aux platistes : l’Homme n’a jamais posé le pied sur la Lune.

NASA [Public domain], via Wikimedia Commons

Hier, 20 juillet 2019, nous fêtions le 50ème anniversaire du tout premier alunissage, réalisé par Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins. Mais pour les partisans de la Terre plate, tout ceci n’a été qu’une vaste mascarade. En effet, tout aurait été filmé en studio, sous la direction de Stanley Kubrick, affirment certains. Mais bien entendu, chacune de leurs observations trouvent une réponse simple et logique.

Un drapeau qui flotte ?

« Comment un drapeau pourrait-il flotter en l’absence d’atmosphère ? C’est impossible ! » Enfin, messieurs, ouvrez les yeux : un mât horizontal tient le drapeau afin ce celui-ci reste fièrement déployé. C’est pourtant clairement visible !

en:Buzz Aldrin [Public domain], via Wikimedia Commons

« Mais il ondule, on le voit bien ! » Non, il n’ondule pas. Sa forme évoque bien des ondulations, mais celles-ci sont figées en l’absence du moindre courant d’air. Il suffit de regarder le drapeau de différents angles pour s’apercevoir que son aspect semble figé. Sur Terre, cela serait impossible.

« Ils ont utilisé un drapeau solide. Ainsi il ne bouge pas ». Là non plus, cela ne marche pas. Les vidéo montrant Aldrin Et Armstrong plantant le drapeau montrent bien que le drapeau est en tissu et ondule pendant l’opération. Cependant, on voit clairement qu’il ondule par inertie, et non à cause de courants d’air, pour ceux qui voudraient revenir à l’objection précédente. Une fois planté et son inertie réduite à néant, il reste figé.

Les étoiles ?

« On devrait voir les étoiles sur les photos prises depuis la Lune. Or, ce n’est pas le cas. » Ce à quoi on peut répondre par une simple question : sur Terre, voyez-vous les étoiles en plein jour ? Non. Pourquoi ? Parce que la lumière du soleil vous en empêche. Eh bien sur la Lune, c’est pareil : en plein jour, la lumière du soleil empêche de voir les étoiles.

NASA [Public domain], via Wikimedia Commons

Car oui, en dépit d’un ciel noir, c’est bien le jour en ce 20 juillet 1969 lorsque Eagle 11 se pose sur la Lune. La couleur du ciel sur Terre est simplement due à l’atmosphère, qui filtre les rayons du soleil et donne cette couleur bleue. Sur la Lune, pas d’atmosphère, donc un ciel noir. Mais cela ne donne pas davantage de magnitude aux étoiles. La magnitude est « l’indice de brillance » d’une étoile. Plus il est élevé, moins l’étoile est brillante. Et plus il faudra que le ciel soit « pur » pour la voir à l’oeil nu.

Maintenant livrons-nous à une petite expérience : observons le ciel nocturne parisien. Peu d’étoiles sont visibles, à cause des lumières de la ville, on appelle ça la pollution lumineuse. Maintenant déplaçons-nous de quelques centaines de kilomètres dans les massifs alpins, loin de toute lumière. Observez maintenant la pureté du ciel et les myriades d’étoiles visibles, c’est saisissant ! Sur la Lune, le sol réfléchissant la lumière du soleil empêche tout simplement de voir la moindre étoile.

Ajoutons à cela un détail, mais qui a son importance : le temps d’exposition de la photo. Afin de faire figurer une étoile sur une photographie, son temps d’exposition doit être de plusieurs secondes. Or, la luminosité ambiante sur la Lune fait que l’exposition des photos se mesure plutôt en centièmes de seconde. Difficile d’y voir une étoile !

Des preuves en pagaille

Nous avons ici les deux principaux arguments des conspirationnistes. Mais il y en a des dizaines d’autres. On trouve pèle-mêle la soi-disant destruction du film par la NASA, ce qui a déclenché cette théorie complotiste. Pas d’argumentation scientifique ici, un accident, ça arrive. Ou des traces lumineuses trahissant l’utilisation de spots dans un studio, qui ne sont rien d’autre que des lens flares, phénomène de réflexion de la lumière entre les différentes lentilles de l’objectif, bien connu des photographes.

NASA [Public domain], via Wikimedia Commons

Pas d’ombre projetée par le drapeau ? Il suffit de changer d’angle pour s’apercevoir que si ! Des ombres pas parallèles entre elles ? Faites l’expérience vous-mêmes : la perspective modifie la direction apparente de l’ombre. Un « C » gravé sur une roche lunaire ? Un simple poil qui est glissé au développement de la photo, et bien entendu invisible sur le tirage original de la photo en question. Des échantillons lunaires imaginaires ? Allez dire cela aux scientifiques qui ont travaillé dessus en France il y a ne serait-ce qu’une dizaine d’années. Et si Armstrong est le premier à avoir marché sur la Lune, qui l’a filmé en train de descendre du LEM ? Une caméra fixée au LEM est-elle si difficile à imaginer ? Et la liste est longue.

Un français sur 10

Le pire dans tout ça, c’est qu’un français sur 10 penserait que l’Homme n’est jamais allé sur la Lune, ou du moins que l’événement mondial du 10 juillet 1969 a été orchestré de toutes pièces pour mettre la pression sur l’URSS dans la course de la conquête spatiale. Cependant, il convient de prendre du recul sur un tel complot, et ne pas s’arrêter aux seules affirmations (souvent biaisées) des vidéos diffusées par les conspirationnistes. Recoupez les informations, documentez-vous, expérimentez, vous constaterez facilement qu’aucun de leurs « arguments » ne tient.

D’ailleurs, une nouvelle course à la Lune commence, cette fois entre les États-Unis et la Chine. Cette course nous remontrera certainement les vestiges des précédents alunissages, qui sont figés à jamais. Certes, ils ont déjà été pris en photo par une sonde, mais bien entendu les complotistes ont affirmé qu’il ne s’agissait que d’un montage…

5 Comments

  1. Astro-Shooter

    Salut à toi camarade gonfleur d’astres plats !
    Juste une question/remarque afférente à l’aspect « pas de vent » sur la Lune.
    Est-ce totalement improbable que ledit drapeau ne se meuve – hors inertie – à partir des vents solaires, eux-mêmes déplaçant de nombreuses tonnes de poussière de Lune à chaque fois ?

    Encore bravo et merci pour ton travail, nous sacherons la vérité ! Et mes kids sont maintenant à fond pour l’idée de videos d’astro pour leur “âge” alors … Movies, fun and Rock’n’roll ! (Ben du coup, Roll or Flip si c’est plat ?!)

    • sebbbl

      Merci pour ton commentaire. Je ne saurais hélas te dire si les vents solaires peuvent bouger un drapeau, il faudra que je me documente. Il ne faut pas oublier que la présence d’une atmosphère (certes extrêmement ténue) a été découverte sur la lune…

      • un passant

        Le vent solaire n’est pas un vrai vent, ce sont des particules élémentaires, comme des électrons. Ces particules ne poussent pas le drapeau, elles le traversent.

  2. Ping :Terre plate : le problème du soleil - C'est une sphère !

  3. Ping :Terre plate : le problème de la Lune (2) - C'est une sphère !

Laisser un commentaire